Abonnez-vous à notre Blog

Comment le coronavirus change le marché du consulting

Date de publication :
janvier 8, 2021
Temps de lecture :
13 minutes
Lynn
Lynn tire ses opinions et ses connaissances du monde des affaires de sa longue expérience de consultante en management ainsi que des ses rôles d'épouse, de mère et de grand-mère.

La pandémie de COVID-19 a eu un impact dévastateur sur les marchés boursiers du monde entier. En juin 2020, les entreprises cotées à la Bourse de New York et au NASDAQ avaient perdu près de 20 % de leur valeur marchande. Cependant, toutes les sociétés n'ont pas été touchées de la même manière. Selon une analyse du BCG, les entreprises technologiques crées dans les années 2000, ont enregistré une performance 27 % meilleure que leurs homologues des autres secteurs d'activité.

Quelles leçons peut-on en tirer et en quoi cela affecte-t-il l'industrie du conseil et en particulier les consultants indépendants qui travaillent avec les plateformes de conseil en ligne ?

L'impact du coronavirus sur les projets de conseil

Les effets sur le secteur du conseil devraient être comparables à ceux observés sur le marché boursier. Les chercheurs de Source Global Research prédisent une réduction de 19 % de la taille du marché mondial du conseil, de 160 milliards de dollars en 2019 à 130 milliards de dollars en 2020. Cela s'explique par le fait que les économies les plus pauvres sont poussées vers la récession et que les projets de conseil sont retardés, réduits dans leur ampleur ou complètement annulés.

Par région géographique

La réduction la plus significative est prévue en Europe, elle est de 28 %. Cela est principalement dû aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement des fabricants allemands, à un nouveau ralentissement en Grande-Bretagne, déjà frappé par les inquiétudes liées au Brexit, et aux confinements stricts en Italie. L'Asie-Pacifique devrait connaître la contraction la plus faible, environ 12 %, et avoir la reprise la plus rapide.

Enfin, l'Amérique du Nord est le plus grand marché du conseil au monde et s'adapte traditionnellement assez rapidement aux changements. Ici, malgré une baisse prévue de 15 %, le rebond devrait être assez rapide.

Par industrie

Il existe des différences entre les industries, certaines étant mieux armées que d'autres pour résister à la tempête. Et il y aura un impact sur les consultants au service des secteurs les plus vulnérables. Le rapport Source Global Research estime que la plus forte réduction des revenus du conseil est attendue dans le domaine des services aux entreprises. Elle devrait être d'environ 27 %. La baisse la moins importante, quant à elle, serait dans l'industrie pharmaceutique.

La chute inédite des revenus dans les secteurs du transport aérien et des loisirs a un impact significatif sur les services aux entreprises. Les restrictions de déplacement – même vers les lieux de travail – entraînent des baisses importantes de revenus pour le secteur de l'énergie et des ressources. Enfin, l'industrie de la santé a alloué ses ressources au développement d'un traitement contre le coronavirus plutôt qu'aux projets de conseil.

Par type de cabinet de conseil

L'impact sur les sociétés de conseil dépendra de leur dépendance vis-à-vis de certains secteurs ou certaines régions. Il est clair que les plus touchées sont celles dont l'activité requiert de se déplacer et de passer du temps sur le site du client. Par conséquent, les projets d'amélioration opérationnelle et de changements structurels vont être réduits.

Le conseil en stratégie, qui peut être en grande partie effectué à distance, ne devrait pas être impacté. Par ailleurs, les clients pourraient également continuer à investir dans les projets technologiques à long terme dans lesquels ils ont déjà mis beaucoup d'argent.

Finalement, les cabinets de conseil les plus diversifiés, les plus agiles et ceux qui jouissent d'une solide réputation s'en tireront le mieux. Le défi pour tout le monde est de reconstruire les pipelines et de convertir les prospects. Cependant, bâtir la confiance sans contact en face-à-face a ses inconvénients, et la capacité à présenter les succès passés sera essentielle.

Comme dans toute crise, certains tireront leur épingle du jeu. Ici, il s'agira des consultants qui peuvent travailler à distance, offrir des services dans des domaines en forte demande, notamment le numérique et la technologie, et qui sont flexibles et agiles dans leurs offres de services. Les freelances sur les plateformes indépendantes ou de conseil en ligne sont particulièrement bien placés pour contourner ou du moins naviguer à travers le ralentissement prévu du marché du conseil. Ci-dessous plus de détails à ce sujet.

« Les chercheurs prédisent une réduction de 19 % de la taille du marché mondial du conseil, de 160 milliards de dollars en 2019 à 130 milliards de dollars en 2020. » - Rapport de Source Global Research

Qui sont les gagnants ?

Les innovations de rupture ont, sans aucun doute, conduit au succès. Les entreprises technologiques ont pris les rênes. Par exemple, Zoom a connu une multiplication par vingt du nombre d'utilisateurs quotidiens et le cours de son action a augmenté de 119 %. Tesla a converti certaines de ses chaînes de montage pour produire des respirateurs et sa capitalisation boursière a augmenté de 47 %.

Dans son modèle intitulé « survivre, prospérer, inspirer », le Boston Consulting Group décrit trois approches pour faire face à la pandémie :

  1. Certaines entreprises se sont concentrées sur la survie – faire face aux chocs et à l'incertitude, surveiller les flux de trésorerie, stabiliser l'entreprise et garder les clients, principalement via les canaux numériques et virtuels.
  2. D'autres ont prospéré. Elles ont modifié les produits existants pour répondre aux nouveaux besoins, accéléré la mise sur le marché de nouveaux produits et maintenu la visibilité de leur marque. Uber est un bon exemple – ils se sont associés avec des restaurants et des détaillants en ligne pour que leurs conducteurs continuent de rouler et que les produits de première nécessité continuent d'être distribués. Atlassian, l'éditeur de logiciels australien, s'est focalisé sur le marketing en proposant des essais et des tutoriels gratuits de son logiciel d'automatisation Jira pour aider les entreprises subissant les manques de personnel et les baisses de productivité.
  3. Les entreprises couronnées de succès ont été source d'inspiration. Elles touchent ceux qui en ont besoin et participent à des projets communautaires. Par exemple, IBM dirige un consortium qui fournit gratuitement des ressources de calcul de haute performance aux chercheurs COVID-19. Les grandes sociétés de conseil ont pris des mesures similaires, notamment en fournissant un flux constant d'information et de résultats de recherche à jour.

Cependant, ce n'est pas seulement leurs actions, mais plutôt comment elles ont agi qui a conduit certaines entreprises au succès en ces temps difficiles. Elles ont, par exemple, fait preuve de créativité, d'agilité et de discipline.

Les consultants peuvent se demander ce qu'ils ont fait au sein de leur propre entreprise pour imiter ces modèles. Et ont-ils pris en compte ces pratiques lorsqu'ils ont conseillé et apporté leur soutien à leurs clients ?

Opportunités post-COVID pour les projets de conseil

Dire que le COVID-19 a changé notre façon de faire semble être excessif, pourtant cette affirmation est vraie pour à peu près tous les secteurs, et certainement aussi celui du conseil. Alors que les entreprises commencent à s'adapter à la nouvelle normalité (encore un cliché), les consultants, eux, sont à la recherche de nouvelles opportunités commerciales.

Numérisation

Le numérique est l'une des opportunités les plus évidentes pour les consultants. La numérisation qui était jusqu'alors seulement envisagée dans certaines entreprises est devenue aujourd'hui essentielle, et les nouvelles technologies ont été adoptées à des vitesses jamais connues auparavant. Un coup d'œil sur les sites Internet des entreprises montre comment le numérique est le moteur des industries – e-commerce, production industrielle, mode, assurance, exploitation minière, pour n'en citer que quelques-unes.

avantages du conseil en indépendant, Comment le coronavirus change le marché du consulting

Selon moi, les consultants – qu'ils travaillent via des plateformes de freelances ou dans de grandes entreprises – devront bientôt se pencher de plus près sur la numérisation dans les départements RH et finance des entreprises. La raison est simple, à la suite du COVID-19, il y a un besoin accru de modèles de travail flexibles et d'outils pour composer avec les collaborateurs à temps plein, à temps partiel, les contractuels, les travailleurs temporaires et les ressources externalisées – sans oublier les collaborateurs à temps plein qui restent en télétravail. Il y a également une forte demande pour des données en temps réel et une analyse de la performance du capital financier et humain.

  • La numérisation des ressources humaines comprend
    • Outils de recrutement, d'intégration et de gestion des collaborateurs
    • Plateformes d'apprentissage numérique
    • Surveillance et gestion des collaborateurs distants et virtuels
  • Les directeurs financiers ont besoin de la technologie pour :
    • Infrastructure cloud
    • Sécurité et confidentialité des données
    • Gestion des défis réglementaires

Agilité

L'agilité est une autre opportunité pour les consultants – développer un état d'esprit, des systèmes et des processus agiles chez leurs clients. L'une des valeurs fondamentales de l'agilité est de permettre aux entreprises d'obtenir rapidement de la valeur : qu'est-ce qui peut être réalisé en un seul sprint ? Comment recourir à des personnes avec les bonnes compétences et capables de prendre rapidement les bonnes décisions ? Comment pivoter face à des changements majeurs ?

L'agilité est encore principalement associée à l'industrie informatique, mais elle est de plus en plus répandue dans le secteur de la finance et des produits de consommation.

Stratégies basées sur les données

Des recherches montrent que de nombreuses entreprises investissent dans le stockage de données et les outils d'information commerciale uniquement à des fins de vitesse, de compétitivité commerciale et de confiance dans la prise de décision. Elles n'utilisent pas leurs données à des fins de stratégie ou pour identifier de nouveaux modèles commerciaux, produits ou services. Pourtant, l'apprentissage automatique, l'IA, l'IoT, le traitement du langage naturel et l'automatisation sont tous des sources d'information stratégiques pour les entreprises. Les consultants peuvent en tirer parti pour dégager une réelle valeur commerciale et changer les modèles d'exploitation.

Le pouvoir des places de marché du conseil en ligne

Comme indiqué précédemment, à cause de la distanciation sociale, les consultants ont plus de difficultés à établir un lien de confiance avec de nouveaux clients potentiels. Même lors des crises précédentes, les entreprises ont eu tendance à faire appel à de grandes sociétés de conseil bien établies à la solide réputation.

Aujourd'hui, les plateformes de conseil en ligne mettent les freelances sur le devant de la scène. Consultport se porte, par exemple, garant des références de ses consultants et leur offre la possibilité de présenter des références d'anciens clients. Les freelances ont également la possibilité de travailler ensemble sous forme de groupes formels ou informels pour gérer des projets de conseil qui auraient auparavant été confiés à de grandes entreprises capables de mettre à disposition des compétences diverses.

Et, bien sûr, alors que le monde s'est digitalisé et que les entreprises recherchent des ressources différentes, les plateformes de freelances sont devenues un endroit idéal pour faire escale en pleine tempête. Une plateforme reconnue telle qu'Upwork a vu ses actions augmenter de 44 % en pleine pandémie de COVID, et elle accorde une attention croissante à ses clients entreprises.

Le marché du conseil post-coronavirus

Il serait imprudent de faire des prédictions fermes en ce qui concerne le marché du conseil post-COVID. Cependant, la crise a mis en évidence la nécessité de solutions rapides et viables pour répondre aux défis que rencontrent les entreprises.

Tous les signaux montrent que les consultants indépendants à l'aise avec les technologies, flexibles, agiles et disciplinés, et qui offrent leurs services via des plateformes de conseil en ligne, sont les mieux placés pour surfer sur la vague de la reprise d'activité qui s'annonce.