Abonnez-vous à notre Blog

Votre consultant digital est-il compétent ?

Catégorie :
Date de publication :
novembre 27, 2020
Temps de lecture :
9 minutes

Avec les films hollywoodiens et l'intérêt croissant pour la digitalisation, le métier de consultant semble attractif et idéal. En seulement 18 mois, le poids du marché mondial du conseil digital a presque doublé pour atteindre 44 milliards de dollars. Seul bémol, contrairement aux ingénieurs, aux architectes ou même aux hôtes Airbnb, tout le monde peut prétendre être consultant.

Alors comment savoir si votre consultant digital est compétent ?

Eh bien, nous avons réuni cinq questions clés qui vous aideront à déterminer si votre « expert digital » est capable de faire naviguer votre entreprise à travers les eaux mouvementées de la digitalisation – sans faire chavirer le bateau !

Les cinq questions clés

Vous voulez que votre consultant digital examine vos systèmes potentiellement inefficaces et obsolètes avec un œil neuf, étudie ce qui se fait actuellement dans votre secteur et utilise ses connaissances spécialisées pour résoudre vos problèmes ? L'industrie peut ne pas avoir de métriques pour vos problèmes. C'est pourquoi nous avons créé notre propre checklist afin que vous puissiez passer les consultants potentiels au crible :

  • Expérimenté dans sa spécialisation
  • Connaît ses limites
  • Possède un historique de moralité professionnelle
  • Dirige et collabore dans un but précis
  • A FAIM de connaissances de pointe

Que les questions fusent !

Expérimenté dans sa spécialisation

Le conseil digital est un de ces termes généraux qui veulent tout dire avant que finalement vous ne vous rendiez compte que vous ne savez pas vraiment ce que cela implique. Par exemple, imaginons que vous exercez actuellement dans le commerce de détail et que vous souhaitez ajouter des fonctionnalités de réalité virtuelle à votre boutique. Et bien, les consultants digitaux ne sont pas tous des experts dans ce domaine.

Le consultant digital qui excelle dans l'élaboration de stratégies et le brainstorming des objectifs « globaux » de votre projet VR ne sera tout simplement pas le même que celui qui analyse les résultats de votre pilote VR et vous dit ce que vous devez faire différemment. Le consultant que vous engagez pour vous assurer que votre entreprise respecte bien la réglementation digitale ne sera pas celui qui stabilisera votre entreprise après une fusion. Et par pitié, n'essayez pas d'intégrer quelqu'un qui développe exclusivement la culture d'entreprise pour résoudre des problèmes de blockchain – au risque de vous retrouver avec un projet cyborg bancal qui n'a pas de sens !

Identifiez immédiatement sa spécialisation et demandez-lui de décrire ses plus grands succès. Il vous donnera peut-être une réponse automatique préparée pour les entretiens, mais approfondissez un peu et posez également des questions sur ses petites réalisations.

Question clé : dans quoi êtes-vous spécialisé et comment avez-vous réussi dans ce domaine ?

« Je ne sais qu'une chose – c'est que je ne sais rien. » – Socrate

Connaît ses limites

N'oubliez pas que contrairement à d'autres professions, si votre consultant digital fait chavirer votre bateau virtuel, vous ne pouvez pas le poursuivre pour faute professionnelle. En fait, vous le payez pour le temps et les efforts qu'il consacre à votre projet. Alors choisissez-en un qui sait ce pour quoi il est qualifié – et ce pour quoi il ne l'est pas !

Oui, nous venons de vous dire que votre consultant doit être compétent et spécialisé. Mais souvent, les meilleurs consultants sont aussi ceux qui ont exercé suffisamment longtemps pour avoir échoué à un moment donné. Une fois que cela se produit, ils filtrent, et n'acceptent que les projets qu'ils savent gérer. Ensuite seulement, ils délivrent d'excellents résultats.

Question clé : quelles sont vos limites et quels types de projets acceptez-vous ?

Possède un historique de moralité professionnelle

Bien que cette idée ne soit pas très séduisante au premier abord, vous devez trouver quelqu'un qui puisse clairement définir ce dont il a besoin, et vous donner un cadre. En effet, cela signifie que cette personne n'acceptera probablement pas de travail supplémentaire qui ne relève pas de son contrat ou ne dira pas « oui » à toutes vos demandes. Avant de protester, cependant, considérez ceci : préférez-vous collaborer avec un consultant digital qui se précipite pour faire tout ce que vous demandez, ou qui exécute à la perfection les tâches pour lesquelles il s'est engagé ?

Même Steve Jobs préférait l'excellence à la complaisance. Extrait d'une conférence que Greg McKeown a récemment donnée à Google :

« Steve Jobs souhaite un logo, il embauche donc l'un des meilleurs experts, Paul Rand, qui a conçu le logo d'ABC, Bloomingdale et un tas d'autres. Il lui dit : « écoutez, j'ai besoin que vous m'apportiez un tas d’options. » Que lui répond M. Rand ? Eh bien, il lui dit tout simplement « non ». Il veut ne créer qu'un seul logo :

« Je vais résoudre votre problème et vous me paierez pour ça. Vous n'êtes pas obligé de l'utiliser, mais vous me paierez et je résoudrai votre problème. » Que lui rétorque M. Apple ? Selon McKeown, il décrit plus tard Paul Rand comme « le professionnel ultime » parce que le designer a réfléchi à la relation client plus profondément que Steve Job.

Question clé : qu'attendez-vous de nous et que devons-nous attendre de vous ?

consultants en digital, Votre consultant digital est-il compétent ?

Dirige et collabore avec un but précis

N'est-il pas un peu troublant d'imaginer un consultant bouleversant vos pratiques et systèmes commerciaux avec des recommandations théoriques ? Si vous lisez ceci, vous savez que les théories, bien qu'elles soient séduisantes sur le papier, ne fonctionnent pas parfaitement dans le monde réel. C'est pourquoi, pour qu'un consultant navigue à la perfection, il doit comprendre votre entreprise, travailler avec les personnes qui la composent et être prêt à assumer l'entière responsabilité de ses recommandations.

Après tout, vos collaborateurs s'opposeront aux nouveaux systèmes, les parties prenantes se plaindront du fait que vous conduisez l'entreprise dans la mauvaise direction et vos clients remettront en question les changements. Ainsi, bien que vous deviez vous attendre à ce qu'un consultant digital entre dans un projet avec une « fontaine d'idées », vous devez également évaluer dans quelle mesure il est équipé pour mettre en œuvre ses idées sur le terrain. Cela signifie faire des compromis, résoudre des conflits et collaborer.

Question clé : comment prévoyez-vous d'impliquer notre direction, nos collaborateurs et nos parties prenantes dans la mise en œuvre de vos idées ?

A soif de connaissances de pointe

À moins que vous ne vouliez être coincé avec un « expert digital » qui vient de passer de MySpace à Facebook et de comprendre que BlackBerry, AOL et Mp3 appartiennent au passé, vous devriez plutôt tenter de savoir si ce consultant est engagé dans un apprentissage constant. Par exemple, considérons la technologie blockchain. Bitcoin est né en 2008, Ethereum a été lancé en 2015, et Cosmos a connecté les blockchains en 2019 !

La digitalisation avance RAPIDEMENT. C'est pourquoi Richard Branson estime que : « Pour qu'un consultant réussisse dans ce monde en évolution rapide, il doit être capable de s'adapter fréquemment… [et de posséder] un zèle pour l'apprentissage tout au long de la vie. »

Question clé : comment restez-vous au courant de ce qui se passe dans votre spécialisation et quel sujet explorez-vous actuellement ?

Votre consultant digital est-il réellement compétent ?

Liste de contrôle :

  • Expérimenté dans sa spécialisation
  • Connaît ses limites
  • Possède un historique de moralité professionnelle
  • Dirige et collabore dans un but précis
  • A FAIM de connaissances de pointe

Si vous avez besoin d'aide pour utiliser cette liste, sachez que nous sommes à votre disposition. Une conseillère ou un conseiller stratégique de Consultport s'occupe de clarifier avec vous ce dont vous avez besoin pour votre projet, vous propose un consultant hautement qualifié et vous envoie une proposition commerciale sous 48 heures. Peu importe le chemin que vous décidez de prendre, choisissez judicieusement vos consultants numériques !