Abonnez-vous à notre Blog

Cinq astuces simples pour tirer le meilleur parti des consultants indépendants

Catégorie :
Date de publication :
mai 25, 2021
Temps de lecture :
9 minutes
Leo Saini
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette après.

Chers entrepreneurs, vous pouvez faire beaucoup de choses pour vous assurer que votre engagement avec un consultant freelance en vaille la peine.

Si votre seule préoccupation est de payer les notes du consultant et que vous ne vous impliquez dans aucun autre aspect de la mission de conseil, comme répondre aux questions du consultant ou appliquer ses recommandations, il y a peu de choses que vous puissiez faire pour contrôler les résultats.

Si vous vous retroussez toutefois les manches et que vous poussez un peu plus loin, vous vous rendrez compte que vos actions peuvent avoir une incidence considérable sur les résultats du projet.

Comprenons comment tirer le meilleur parti des consultants freelances.

1. Trouvez un consultant au bon endroit

Si vous commencez par là, vous jouez pour gagner dès le départ. Bien souvent, les entreprises passent par la voie traditionnelle pour trouver des consultants, c’est-à-dire via des messages sur les réseaux sociaux ou une annonce sur une plateforme de recherche d’emploi en ligne. Et parfois, elles demandent à leurs amis de leur recommander un consultant, qui peut ou non convenir à leur entreprise. Quelle est donc la bonne façon de trouver les meilleurs consultants freelances ? Si vous vous adressez à une plateforme freelance fiable ayant accès à des centaines de consultants talentueux et triés sur le volet, ils peuvent facilement trouver celui qui convient le mieux à votre entreprise.

Le processus est similaire à l’embauche d’un employé par le biais d’un cabinet de recrutement. Les plateformes de conseil font la majeure partie du travail pour vous: examen minutieux de vos besoins après un entretien confidentiel, sélection personnalisée des meilleurs consultants pour votre profil, gestion de toutes les tâches administratives liées au processus d’embauche… Pendant ce temps, vous pouvez vous concentrer sur d’autres aspects de votre activité au lieu de passer en revue des centaines de CV et de portfolios de consultants potentiels. La plateforme de consulting regroupe les meilleurs consultants freelances du monde entier. En recherchant un consultant sur une plateforme de freelance, vous pouvez augmenter vos chances de trouver le « bon » consultant - et non celui qui apparaît en premier dans votre barre de recherche LinkedIn.

« Si vous pensez qu’il est couteux de faire appel à un professionnel, attendez d’engager un amateur. » - Red Adair

2. Comprenez la dynamique leader-suiveur

La meilleure manière d’évaluer un consultant est de lui demander d’examiner la situation de votre entreprise et de vous proposer des recommandations adaptées. Idéalement, le consultant mène la danse la plupart du temps mais, parfois, quelqu’un dans l’entreprise pourrait avoir à leur donner certaines directives. C’est ce qui devrait normalement se passer tout le temps.

Cependant, certaines entreprises font exactement ce qu’un consultant leur demande de faire sans poser de questions et, dans certaines organisations, les cadres supérieurs de l’entreprise peuvent se montrer cyniques à l’égard de presque tout ce qu’un consultant recommande. Ces deux cas sont extrêmes et doivent être évités. Chaque mission de conseil doit comporter une dynamique saine de leader et de suiveur. Il ne s’agit pas de savoir qui a raison ou tort, il s’agit de se faire confiance et de travailler ensemble pour atteindre un objectif commun.

De plus, les entreprises doivent réaliser que les consultants ne font pas partie de leur hiérarchie organisationnelle. Pour cette raison, travailler avec des consultants est différent de travailler avec des employés ; et la principale raison derrière cela est le changement du rôle de leader et de suiveur. Il faut garder cela à l’esprit en permanence pour s’assurer que la mission de conseil réussisse.

3. Veillez à leur intégration et offrez-leur votre soutien

Le conseil est un sport d’équipe. Même les meilleurs consultants freelances ne peuvent être efficaces sans un soutien interne approprié. Oui, le consultant sera là temporairement et pour un projet à court terme, mais cela ne signifie pas qu’il doit être traité comme un outsider. Vous, et toute votre équipe, devez traiter un consultant comme vous traiteriez vos employés. Oubliez le jargon technique et rappelez-vous que vous avez affaire à des humains.

Voilà pour le social, parlons maintenant du soutien professionnel que vous devez offrir à votre consultant. Tout au long de la mission de conseil, un consultant peut envoyer des emails ou demander des informations. Assurez-vous de répondre rapidement. Et si vous êtes trop occupé pour le faire, assurez-vous qu’un autre point de contact dans l’entreprise puisse aider le consultant en cas de besoin. Que vous engagiez un consultant pour réaliser l’analyse SWOT de votre entreprise, créer une une stratégie de croissance ou pour toute autre problématique, il ne pourra pas travailler efficacement sans un vrai soutien interne.

meilleurs consultants indépendants, Cinq astuces simples pour tirer le meilleur parti des consultants indépendants

Posez les bonnes questions

Voici ce que beaucoup de gens pensent d’une mission de conseil : une entreprise a un problème, elle engage un consultant, le consultant effectue des recherches, propose des recommandations, et tout est bien qui finit bien.

En réalité, ce n’est pas toujours le cas. Une entreprise a tout à fait le droit de poser des questions au cours de la mission, de demander au consultant d’affiner son analyse et ses recommandations. Même si vous engagez les meilleurs consultants freelances de la plateforme consulting la plus fiable, vous devez leur poser des questions pendant que la mission est en cours. N’oubliez pas que le consultant ne sera pas toujours là et que vous devez tirer le meilleur parti de la mission en posant les bonnes questions au bon moment. Par exemple, « Pourquoi le coût par clic de Facebook est-il bas pendant le week-end ? ». En procédant ainsi, vous serez en mesure de rendre votre entreprise autonome avant le départ du consultant.

4. Assurez-vous qu’ils soient sensibilisés à la culture organisationnelle de l’entreprise

Les plateformes de consulting ont permis aux entreprises de recruter les meilleurs consultants freelances des quatre coins du monde. Ces consultants ont l’habitude de travailler dans différents types d’environnements et peuvent facilement se mélanger avec des personnes de différents horizons. Toutefois, avant de commencer leur mission, il est bon de les former à la culture interne de votre entreprise. Vous vous souvenez de la partie « dynamique leader -suiveur » mentionnée ci-dessus ? En tant que leader dans l’entreprise, c’est votre chance de diriger et d’expliquer certaines choses à votre consultant.

Par exemple, si 11h00 signifie 10h50 dans votre entreprise, alors le consultant doit en être informé afin qu’il prenne l’habitude de se présenter un peu plus tôt aux réunions. Si la norme est d’organiser un déjeuner de groupe avec toute l’équipe tous les mardis, le consultant doit le savoir et être invité. Vous connaissez bien la culture de votre entreprise, mais votre consultant n’en aura pas la moindre idée tant que vous ne lui en parlerez pas.

Conclusion

Tirer le meilleur parti d’une mission de conseil dépend aussi bien de vous que du consultant. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire de votre côté pour contrôler le résultat final, comme choisir le meilleur consultant de la bonne plateforme de consulting, savoir quand diriger et quand suivre, et faire en sorte que le consultant se sente comme un membre à part entière de votre entreprise. Et surtout, posez des questions et apprenez tout ce que vous pouvez du consultant.