Abonnez-vous à notre Blog

Une compétence essentielle pour les consultants : l'art de dire non

Catégorie :
Date de publication :
octobre 22, 2021
Temps de lecture :
8 minutes
Leo
Rédacteur expérimenté et bon vivant qui aime se faire plaisir au restaurant mais le regrette après.

Qu'il s'agisse d'une demande d'aller au-delà de la portée du projet convenu ou d'une offre pour un nouveau projet, vous, en tant que consultant, ne devez pas dire oui à tout ce que disent vos clients.

Bien que cela semble être une chose simple à faire, de nombreux consultants ont du mal à dire non plus souvent. Résultat : épuisement professionnel, manque de satisfaction au travail, stress et contre-performance.

Si vous voulez gravir les échelons et devenir le meilleur consultant possible, vous devrez commencer à dire non plus fréquemment.

Dans cet article, vous recevrez des informations précieuses. Voyons cela ensemble.

Dire non plus souvent est bon pour votre carrière de consultant

Robin Sharma, le célèbre auteur et coach de développement personnel, l’a bien dit. Si vous voulez devenir une personne importante, vous devrez faire des choses importantes, et pour faire des choses importantes, vous devrez arrêter de faire celles qui ne le sont pas.

Avant d’apprendre l’art de dire non poliment, vous devez comprendre quand il est bon de dire non. C’est pourquoi vous devez classer toutes les demandes et exigences de vos clients en deux catégories : importantes et non importantes. Cette classification est la première étape que vous devez franchir pour vous habituer à dire non plus souvent.

Vous voyez, dire non poliment est la partie la plus facile, mais analyser les demandes des clients et les classer dans l’une des deux catégories n’est pas une mince affaire.

« Chaque fois que vous dites oui à quelque chose qui n’est pas important, vous dites non à quelque chose qui est important. » - Robin Sharma

Utilisez un autre mot ou une autre expression si vous avez peur d’utiliser le mot « non »

Ce n’est pas parce que cet article est une discussion sur le fait de dire non plus régulièrement que vous devez utiliser le mot « non » à chaque fois. L’idée principale est de refuser de faire des tâches sans importance afin de pouvoir vous concentrer sur les tâches importantes qui feront monter en flèche votre carrière.

Pour cette raison, si vous êtes encore dans le processus de construction de la relation client et que vous avez peur que l'utilisation d'un mot négatif puisse nuire à votre lien avec les clients, vous pouvez utiliser d'autres mots avec la même finalité.

Pour mieux comprendre, faisons un jeu de rôle. Voici un exemple :

Client : « Hé John, nous avons reçu de nouvelles entrées de données. Je sais que vous avez déjà analysé les données précédentes que nous vous avons envoyées et que vous travaillez sur les recommandations, mais pouvez-vous s’il vous plaît analyser également ces nouvelles données ? »

Comme vous pouvez le voir, le client demande au consultant de faire des heures supplémentaires sans rémunération additionnelle, et il lui demande également de travailler sur une phase du projet (analyse des données) qui a déjà été réalisée par le consultant.

Au lieu de dire non directement, le consultant pourrait dire : « Hé Chris, merci, mais je pense que les données précédentes étaient plus que suffisantes pour me permettre de créer des recommandations. Je pense que revenir à la phase d’analyse des données à nouveau pourrait retarder le projet. Il faudrait plutôt continuer à aller de l’avant avec les prochaines phases. »

Maintenant, comme vous pouvez le voir, il n’y a aucune utilisation du mot « non » ou de tout autre mot ou expression négative dans toute la réponse. C’est ce que vous devez faire si vous n’avez pas envie de dire non directement.

N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre

Tout au long du processus de construction de la relation client, vous rencontrerez de nombreuses propositions qui peuvent sembler très excitantes au début. Par exemple, un client peut vous proposer un petit job d’appoint qui nécessite que vous travailliez pendant les week-ends pendant un mois entier.

saying no more, Une compétence essentielle pour les consultants : l’art de dire non

Vous pourriez gagner beaucoup d’argent en travaillant de la sorte, et vous pourriez même penser que vous seriez capable de travailler tous les jours de la semaine pendant un mois. Après tout, ce n’est qu’un mois, non ? Faux ! Vous risquez de vous épuiser et même de tomber malade, ce qui peut entraîner une toute nouvelle série de problèmes qui n’existaient pas auparavant, comme prendre des congés maladie, ne pas être assez productif sur vos projets et ruiner votre relation avec le client.

Il n’y a pas que les projets et les demandes sans importance que vous devez éviter dans votre carrière de consultant, parfois, vous devez aussi dire non à des opportunités importantes. Aucune quantité d’argent ou d’opportunités ne vaut votre santé physique et mentale.

Soyez vraiment aimable

Vous pouvez lire beaucoup d’articles sur internet qui vous conseillent de vous affirmer, de taper du poing sur la table et de rejeter la demande d’un client avec domination. Au nom de tout ce qui existe, par pitié, ne faites jamais cela. Votre client est aussi un être humain, et vous n’avez aucune idée de ce qu’il vit dans sa vie personnelle. Dire non poliment est la seule façon de refuser la demande d’un client sans affecter négativement la relation.

La construction d’une relation avec un client prend des années à se perfectionner, mais vous pouvez tout gâcher avec un seul email énervé. Dans une relation professionnelle, être gentil l'un envers l'autre permet le meilleur. Gardez vos discours de motivation et votre attitude insouciante pour vos amis et vos proches. Mais quand il s'agit de communication avec les clients, faites preuve du plus grand respect tout en disant non.

Conclusion

Même si cela semble contre-intuitif, dire non à certaines opportunités et demandes est bon pour vous en tant que consultant. Tout d’abord, vous devez déterminer si une demande ou une proposition justifie votre contribution ou non. Si c’est une perte de temps ou d’énergie, alors vous devriez probablement la rejeter.

C’est sûr que dire non n’est pas toujours facile. Il y a toujours un risque d’offenser la personne à qui vous refusez la demande, et si ce « quelqu’un » est un de vos anciens clients, l’enjeu est encore plus grand et la situation plus difficile. Dans ce cas, vous pourriez utiliser des mots positifs, et non négatifs, pour amener votre décision.

Enfin, tout au long de ce processus, il est vraiment crucial de faire preuve d’empathie. N’oubliez jamais que vous avez affaire à des humains avant tout.