Abonnez-vous à notre Blog

Si vous deviez définir le conseil en moins de 100 mots, que diriez-vous ?

Catégorie :
Date de publication :
juillet 7, 2021
Temps de lecture :
7 minutes
Bernadette Geyer
Bernadette aime travailler avec des entreprises innovantes pour les aider à communiquer leur message à une audience large. Elle est aussi une fan inconditionnelle de hockey sur glace et une jardinière de balcon expérimentée.

Demandez à 100 personnes de définir le terme « conseil », et vous obtiendrez probablement 100 réponses différentes. Aucune d’entre elles ne sera fausse, car chacun peut apporter ses propres expériences et perspectives à la situation. Un consultant freelance peut avoir un certain point de vue, tandis qu’un consultant issu d’un grand cabinet en aura un autre. Bien sûr, une entreprise qui a fait appel à des consultants en management pour l’aider à trouver une solution à un problème aura une perspective très différente.

Peut-être venez-vous d’un secteur ayant traditionnellement beaucoup recours aux consultants ? Il faut bien voir que des secteurs d’activité ont eu du mal à accepter les consultants. Certains secteurs ont mis un peu plus de temps à se rallier à l’idée que le consulting offre des avantages par rapport aux modèles économiques historiques où une entreprise s’occupe de tout en interne.

Bien sûr, l’industrie du consulting en management est comme toute autre industrie, en ce sens qu’elle a grandi, changé et évolué pendant de nombreuses années au gré des outils et des tendances. Avant de vous donner notre propre définition, jetons un bref coup d’œil à l’histoire du conseil.

Boston : le lieu de naissance du conseil

Arthur Dehon Little est considéré comme le fondateur de la première société de conseil. Il a ouvert un bureau d’analyse chimique à Boston en octobre 1886 et a commencé à fournir des recherches externalisées sur une base contractuelle à de multiples clients. Avec la création d’un laboratoire de recherche sur site pour General Motors en 1911, il est devenu évident que la société Arthur D. Little avait établi un nouveau modèle économique.

Quelques années plus tard, en 1914, le cabinet de conseil Booz Allen Hamilton fut fondé et commença à servir les entreprises et les gouvernements. Il faudra attendre plus d’une décennie pour voir apparaître McKinsey & Company. C’est à son fondateur, James O. McKinsey, que l’on attribue l’invention du « consulting en management ».

D’autres grandes entreprises sont arrivées sur le marché du conseil un peu plus tard, notamment Boston Consulting Group en 1963 et Bain & Company en 1973. Le concept d’externalisation du travail par les entreprises n’était plus nouveau à ce moment-là, bien que l’« externalisation » (outsourcing) même n’ait pas vraiment été considérée comme une stratégie commerciale valable avant la fin des années 80.

« Le conseil avancé est un art autant qu’une science ; ce que vous êtes est aussi important que ce que vous faites. » — William A. Pasmore

L’essor des consultants en management freelance et des plateformes de consulting

Selon Merriam-Webster.com, le mot « freelance » est apparu au début des années 1800 et faisait référence aux « free lances », des mercenaires médiévaux « qui se battaient pour la nation ou la personne qui les payait le plus ». Au fil du temps, le terme « freelancer » en est venu à être utilisé pour les personnes travaillant de manière indépendante dans n’importe quel secteur d’activité.

En 2013, le professeur Clayton Christenson et d’autres auteurs ont écrit dans la Harvard Business Review sur la disruption de l’industrie du consulting par les petites entreprises spécialisées, les freelances et les plateformes de consulting. L’article mettait en évidence l’évolution du secteur, après 100 ans d’un modèle commercial unique et reconnaissable, qui s’éloigne des grandes « entreprises de solutions intégrées » pour s’orienter vers des fournisseurs de solutions plus petits et spécialisés.

La croissance du recours aux petits cabinets et aux consultants en management freelance a permis à de nombreuses entreprises d’être plus agiles face aux obstacles ou aux changements sur le marché. En outre, les entreprises ont aujourd’hui une meilleure idée de ce dont elles ont besoin, et elles ont un accès plus facile aux données et aux outils par le biais de petits fournisseurs spécialisés et consultants indépendants.

Au fur et à mesure que le secteur du conseil a continué à évoluer, l’utilisation de plateformes en ligne est devenue un moyen fiable d’avoir accès à une multitude de talents indépendants. Des marketplaces comme Consultport sont entrées en scène pour aider à mettre en relation des consultants hautement qualifiés avec des projets qui utilisent au mieux leurs compétences.

Comment Consultport définit le terme « conseil » en moins de 100 mots

Chez Consultport, nous voulons saluer le passé, le présent et l’avenir de l’industrie dans notre définition du mot « conseil ». Nous affirmons ainsi en moins de 100 mots que…

« Le conseil est l’acte de fournir des connaissances, des services et/ou des directives, en fonction des besoins, à des entreprises, des organisations ou des particuliers. Les consultants sont indépendants des entreprises pour lesquelles ils travaillent, et apportent une perspective extérieure ou des connaissances spécialisées pour enrichir leur recherche d’une solution à un problème. L’industrie du conseil comprend de grandes sociétés, d’autres plus petites, des consultants indépendants et des plateformes. »

Notre définition peut s’appliquer à n’importe quel domaine du conseil : du management à la recherche scientifique, et du marketing aux ressources humaines.

consultants indépendants en management, Si vous deviez définir le conseil en moins de 100 mots, que diriez-vous ?

Comment définissez-vous le terme « conseil » ?

Nous vous mettons au défi de trouver votre propre définition du conseil ! Quelle approche prendriez-vous pour arriver à votre propre définition ? Et quelle perspective ? Celle d’un consultant indépendant ou celle d’un employé de cabinet de conseil ? Comment pensez-vous que vos propres expériences en tant que consultant contribuent à votre point de vue sur la pratique ? C’est un bon exercice pour vous aider à réfléchir davantage à la profession que vous avez choisie, et à comprendre ce qui vous a attiré vers elle !